Bien avant décembre, elles quittent leur maillot de bain et leur sac fleuri pour aller bizzzer autour de lieux bien choisis. N'avez-vous jamais remarqué comme les lieux publics sont encore plus publics quand Noël dit: J'arriiiiiiiiiiive! ? Chaque endroit devient lumière et attire mouches et autres humains ailés. Les sacs de plage deviennent hottes à fourre-tout. Hottes à bêtises onéreuses. Hottes bien remplies pour éviter quelques semaines le vide qui emplit bien, le reste du temps, leur petite vie.

Et ça se bouscule et ça se rue dans les rayons, ça essaie mille parfums, ça demande des pochettes cadeaux, ça bizzze un peu trop... Pareilles aux mouches à m... les mouches à Noël sentent l'odeur bien avant tout le monde! Elles transpirent le pain d'épices, elles se lavent à la mandarine et sortent vers novembre les boules qui pèseront sur le sapin mort de leur salon.

1266601423_resized

Aaaaah ouiiiii! Que de poésie! Que d'esprit noëlesque avant l'heure! Que d'envie... finalement... de redevenir le petit moucheron qui bizzzait d'émerveillement à l'idée de vivre chaque fois une fête exceptionnelle!

Alors cette année, s'il te plaît Père Noël (qui n'existe pas mais c'est pour ma chute...), fais-moi redevenir petite mouchette, un peu coquette, un peu idéaliste, un peu naïve. Redonne-moi l'envie d'ouvrir en douce les cadeaux en pleine nuit trois jours avant l'offrande officielle! Remets dans mes yeux les étoiles de l'espoir. Et, surtout, remets dans ma tête ces petits désirs révolutionnaires qui font voir la vie avec optimisme et désinvolture...

Bec les mouchettes!